IMAGE KANGEN AVEC UNE JOLIE FEMME QUI BOIT

Voici ci-dessous les propriétés de l’eau ionisée alcaline KANGEN :

Le pH

Nous savons tous que l’eau est le meilleur dissolvant qui existe. Aussi, dans l’eau potable que nous consommons il y a un grand nombre de minéraux qui s’y trouvent et qui définissent son acidité ou alcalinité. Et ceci se détermine au moyen d’une échelle universelle graduée de 0 à 14 et le 7 étant le point correspondant à la neutralité. Par conséquent, quand une eau (ou le liquide qui est mesuré) a un ph inférieur à 7 on dit qu’elle est acide, si c’est égal à 7 on dit que c’est une eau neutre et si c’est supérieur à 7 une eau alcaline.

Ceci dit, il faut ajouter que le ph normal du liquide extracellulaire et intracellulaire de nos corps fluctue entre 7,35 et 7,45. Nos organismes, donc, tendent légèrement à l’alcalinité. Et à partir de là, selon les experts japonais, consommer l’eau du robinet de nos foyers (généralement une eau neutre) est indubitablement sain….mais boire une eau alcaline le serait encore plus.

Et non parce qu’elle aurait une valeur nutritive spéciale, augmenterait l’énergie o aurait une valeur médicale sinon simplement parce qu’elle neutralise l’excès d’acidité de notre organisme, quelque chose qui est en grande partie la cause de beaucoup de diverses maladies et du processus de vieillissement.

L’excès de toxines

Dans leurs activités métaboliques journalières les cellules de notre corps, en recevant les nutriments qu’elles convertissent en énergie, produisent des déchets. Que ce soit des aliments naturels, de la nourriture poubelle, elles se produisent toujours des déchets pour les assimiler. Et dans sa plus grande partie, ces déchets, que l’organisme élimine basiquement à travers l’urine, les celles et la transpiration, sont de nature acide. Et c’est à cause de ça que l’urine et la surface de la peau sont de nature acide (bon, en réalité le ph de notre urine oscille entre 4,6 et 8 car ça dépende de ce qui est éliminé). Quant à l’acidité de la peau ce fait est positif parce que ça nous protège des microbes et virus que l’on rencontre.

Or, lorsque l’équilibre se rompt et que notre organisme commence à produire et emmagasiner plus de déchets toxiques qu’il ne peut éliminer se manifestent différentes affections. Et les principales raisons de ces déséquilibres ont l’habitude d’être les suivantes :

– Un style de vie sédentaire et stressant. Nous faisons très peu d’exercice, nous buvons peu d’eau et nous reposons moins que nous devrions. Au total, nous menons une vie marquée par le stress et les préoccupations.

– Une alimentation inadéquate. La plus grande partie des aliments que l’on consomme sont de nature acide. Les viandes, poissons et fruits de mer ainsi que la majeure partie des céréales sont acides tandis que la plupart des fruits et végétaux sont alcalins (même que les agrumes ont une saveur acide contiennent des minéraux alcalins par lesquels on les considère alcalins).

– Un milieu ambiant pollué. Il est important de savoir que meurent beaucoup de cellules saines de notre corps à cause des substances toxiques polluantes émises dans l’eau, l’air et la terre que par mort naturelle au cours des processus métaboliques.

L’excès d’acidité, cause de beaucoup de pathologies.

Selon les recherches japonaises et coréennes, comme l’organisme doit préserver le niveau d’alcalinité du sang pour pouvoir se maintenir en vie, les déchets acides qui ne réussissent pas à être éliminés se convertissent en déchets solides.

Des déchets, qui quand ils s’accumulent, finissent par se compacter et se convertir en cholestérol, acide gras, acide urique, cailloux dans les reins et vessie, urètre, phosphate, sulfates, etc. produisant un grand nombre de maladies. C’est-à-dire, ils bouchent les artères et les capillaires provoquant une circulation sanguine déficiente incapable de réaliser le travail nécessaire pour maintenir l’organisme en conditions saines.

Parce que quand se réduit la distribution du sang aux différents organes et zones du corps commence à apparaitre des difficultés dans le fonctionnement de ces derniers.

De fait, il y a des recherches qui affirment qu’en incluant beaucoup des maladies appelées dégénératives sont causées par un excès de déchets acides toxiques. W. Crile, ex-directeur de sa propre clinique au Cleveland (EEUU), soutient par exemple que « il n’existe pas de mort naturelle. Toutes les morts dites de mort naturelle sont sensiblement le point final d’une saturation d’acidité dans l’organisme ».

Un avis qui rejoint celui de beaucoup d’autres spécialistes qui fut reprise par Mary C. Hogle dans son livre «Les aliments qui alcalisent et guérissent» dans lequel on peut lire : «Quand le corps arrive aux limites de tolérance pour les déchets toxiques, autant dans le système digestif que dans n’importe quel autre tissu de l’organisme, commence immédiatement un processus de nettoyage que peut prendre diverses formes : diarrhée, douleurs de tête, grippes, éruptions cutanées, abcès, furoncles, rhumatisme, inflammations des yeux ou d’autres organes, cataractes, frissons, fièvres ou autres symptômes qui sont connus comme maladies aigues.»

Mais tout ceci a son origine dans une seule cause : l’accumulation des déchets acides dans l’organisme. C’est plus, les suppléments en vitamines, minéraux et autres oligoéléments qui se prennent la plupart du temps avec l’espoir de maintenir ou améliorer la santé qui ne sont pas utiles si l’organisme est acidifié par un excès de résidus acides.

Donc bien, selon les experts coréens et japonais l’eau alcaline peut jouer un rôle fondamental dans la neutralisation de cette acidification déjà en la prenant quotidiennement elle aide à éliminer graduellement les déchets acides accumulés dans l’organisme. Et avec un grand avantage sur n’importe quel régime tout aussi naturel qu’il soit puisqu’il n’ajoute pas aucune sorte de déchets acides dans le processus de métabolisation alimentaire.

L’eau acide a un nombre plus important d’ions d’hydrogène (H+) que d’hydroxyde (OH-). L’eau alcaline qui a plus d’ions d’hydroxyde (OH-) que d’hydrogène (H°+) et grâce à eux possède aussi plus d’atomes d’oxygène. De là à ce que l’eau alcaline soit connue comme une eau riche en oxygène, élément fondamental pour toutes les opérations cellulaires.

Voici un exemple qui vaut la peine d’être vu : dans un verre d’eau de 300cc il y a approximativement 10 suites de 25 zéros molécules d’eau (H2O). Bien, donc si cette eau a un ph alcalin de 10 il y aura approximativement 10 suites de 21 zéros de ions d’hydroxyde (OH-) et quelques 10 suites de 15 zéros de ions d’hydrogène (H+). C’est-à-dire, le nombre d’ions d’hydrogène est un millésima des ions d’hydroxyde ce qui est presque insignifiant. Et c’est cette grande quantité d’ions d’hydroxyde qui permet de neutraliser les ions d’hydrogène dans le corps en réduisant les déchets acides.

Les effets de l’eau alcaline

En définitive, selon les nombreuses études réalisées au Japon et en Corée, l’élimination des déchets acides produit une amélioration substantielle dans la santé. De là à ce que la consommation de l’eau alcaline procure dans le corps un gain dans l’alcalinité avec des bénéfices pratiquement immédiats.

Ainsi, selon ces études :

– Evite les fermentations, productrices de toxines, dans nos intestins associées à une mauvaise ou déficiente qualité des aliments.

– Collabore dans les cas de diarrhée chronique. Les ministères de la Santé Publique japonais et coréens confirmèrent déjà en 1965 que l’eau alcaline ionisée a un effet curatif dans l’indigestion, la diarrhée chronique, les maladies de l’estomac et intestin et la constipation.

– Favorise la digestion des aliments.

– Neutralise l’hyperacidité gastrique, origine des gastritique et ulcères gastroduodénaux.

– Traverse plus facilement les parois cellulaires favorisant l’alimentation des cellules et l’élimination des substances résiduelles dans son métabolisme. Le processus d’électrolyse casse les grappes moléculaires (cluster) constituées autour des molécules d’eau qui en s’adhérant à ces molécules de produits polluants qui rend difficile les fonctions métaboliques. Les clusters de 10-13 molécules peuvent être réduits à la moitié améliorant le passage des nutriments entre l’extérieur et l’intérieur de la cellule.

– Combat l’acidité organique occasionnée aussi bien par la « nourriture poubelle » que par les régimes excessivement riches en viande et produits raffinés. A moyen terme, les bénéfices de boire de l’eau alcaline se traduisent par une prévention d’un grand nombre d’affections : diabètes, asthme, bronchite, dermatose, hépatite, arthrite rhumatismale chronique, cholestérol élevé, syndrome de Meniere, insomnie, obésité, douleurs du dos, névralgies, maladies climatériques, hémorroïdes, dysenterie chronique, etc.

L’eau alcaline et le cancer

De même que pour supporter une maladie aussi grave que le cancer ça pourrait être positif l’usage de l’eau alcaline. Par sa propre nature physique un système alcalin est riche en oxygène, las substance la plus essentiel pour la vie humaine. Et ça fait déjà quelques décennies que le Dr. Otto Waburg (le seul médecin en vie qui a gagné deux prix Nobel dans la même catégorie) démontra que le cancer est anaérobique, c’est-à-dire, se développe en absence d’oxygène libre.

Et, par conséquent, c’est difficile qu’il puisse se développer dans un milieu au ph alcalin élevé et, de ce fait chargé en oxygène. A partir de ça pour Warburg, le cancer, en plus des innombrables causes secondaires, aurait une cause première : « La première cause du cancer, il affirma, est le remplacement de la respiration normale d’oxygène des cellules du corps par une respiration cellulaire anaérobique ».

Le Dr Warburg explique que la carence d’oxygène empêche de compléter correctement le processus de combustion dans la cellule qui grâce à lui peu à peu rend possible la création des cellules saines, brûler des énergies et éliminer les déchets. Et dans ces conditions ça rend le système immunitaire de plus en plus difficile à résister aux attaques auxquelles il est soumis du aux cellules et fluides du corps qui s’intoxiquent.

Evidemment, si nous permettons que cette carence en oxygène devienne chronique le système immunitaire s’épuise et apparait la maladie. Les déchets toxiques déposés dans quelques endroits ou organes provoqueront la mort de quelques cellules dont les déchets finissent par se convertir à son tour en acides.

Quand l’acide s’accumule dans n’importe quelle zone du corps (à l’exception des fluides stomacales, qui doivent être acides pour déplacer l’ordure métabolique et digérer les aliments) celle-ci devient déficiente en oxygène et (toujours selon Warburg et tous ceux qui partagent sa vision du cancer) quelques cellules s’adaptent à ce milieu et, au lieu de mourir (comme les cellules normales font dans un milieu acide, même que ceci suppose l’apparition de diverses maladies) survivent en se convertissant en cellules anormales.

Les cellules anormales qui ne correspondent pas aux processus biologiques naturels, croissent indéfiniment sans ordre et débutent un processus cancérigène.

Bien, donc l’eau alcaline, en permettant à l’organisme de maintenir un niveau interne riche en oxygène, empêche aussi la croissance des cellules tumorales.

L’eau alcaline et le vieillissement

Il y a des études scientifiques qui montrent que les cellules et les tissus des personnes jeunes ont 10 fois plus d’enzymes que ceux des personnes âgées. Et que le milieu acide nuit notablement au travail des enzymes, molécules protéiniques spécialisée dans qui accélèrent jusqu’à mille fois plus les réactions biochimiques de chaque cellule, tissu, organe ou système. C’est-à-dire, il s’agit de substances vitales sans lesquelles les réactions chimiques nécessaires à la vie n’auraient lieu (elles régulent la température corporelle, la contraction musculaire, la conduction nerveuse, l’excrétion de l’urine, l’inter échange des gazes dans les poumons, l’utilisation d’oxygène pour les cellules, la croissance et la réparation cellulaire, le processus digestif….).

Donc bien, nos enzymes se désactivent si le ph cellulaire se dévie au-delà des limites très étroites. Et si les niveaux d’enzymes diminuent les processus de réparation cellulaire et de défense ne répondent plus efficacement ce qui fait que le processus de vieillissement cellulaire s’accélère.

A tout ça il faut ajouter l’effet des radicaux libres sur notre organisme et de plus en plus connu l’influence dans le vieillissement. Les processus normaux de l’organisme, comme le métabolisme des aliments, la respiration ou l’exercice, produisent des radicaux libres, des molécules instables et hautement réactives.

Sa « mission dans la vie » est de soustraire ou « voler » l’électron qui manque aux molécules qui sont autour pour obtenir la stabilité. Seulement la molécule « attaquée » (à celle qui « vole » l’électron) se converti donc à son tour en un autre radical libre.

De cette manière débute une réaction en chaine qui abime beaucoup de cellules et décompose les membranes de nos cellules arrivant à détruire et muter son information génétique facilitant ainsi le chemin pour que se développent diverses types de maladies et notre organisme va en vieillissant.

Donc bien, l’équilibre dans l’organisme vient des antis oxydants, substances qui ont la capacité d’inhiber l’oxydation (processus de captation ou « vole » d’électrons) causée par les radicaux libres. De ceux qui agissent à un niveau intracellulaire et autre dans la membrane des cellules, toujours dans l’ensemble pour protéger les différents organes et systèmes.

Ce qui se passe est que son travail peut se voir débordé quand, en plus des radicaux naturels, doivent affronter avec ceux qui proviennent de sources externes comme la pollution industrielle, le tabac, la radiation, les médicaments, les additifs chimiques présents dans les aliments traités et les pesticides, pour ne citer que les plus connus et ceux qui nous envahissent massivement.

Evidemment le danger de l’oxydation causée par les radicaux libres se contrebalancent fournissant au corps des antis oxydants pour les neutraliser et prévenir ainsi son action préjudiciable, spécialement les vitamines C et E, le béta carotène et le sélénium qui agissent libérant des électrons dans le sang qui, en étant captés par les radicaux libres, les convertissent en molécules stables.

Cependant, l’eau alcaline peut être même une meilleure solution parce qu’elle apporte une grande quantité d’électrons libres qui peuvent bloquer l’altération des cellules normales en plus d’être une substance au poids moléculaire bas et un grand dynamisme atteint tous les tissus du corps en un temps très court.

Depuis plus de 45 ans, KANGEN fabrique et distribue avec fierté, dans le monde entier, ce système d’ionisation de l’eau, qui dispose de labels et normes répondant à des critères parmi les plus sévères.

Merci de nous faire part de vos commentaires à kangen@orange.fr

Pour en savoir plus et profiter d’une offre exceptionnelle réservée spécialement pour vous, nous vous remercions de bien vouloir nous renvoyer votre bon de livraison complété, en cliquant sur : http://kangen-fontaine.fr/BDC.pdf

Et la « cerise sur le gâteau », vous aurez votre fontaine à eau Kangen chez vous en ne réglant que 21,59 € * par mois ?

Aussi, n’hésitez pas à nous joindre sur nos lignes directes au 06 80 84 45 40 ou 06 81 02 23 88, afin de pouvoir consommer rapidement une eau qui vous apportera un nouveau bien-être.

Bien cordialement et à bientôt.

Cécilia et Étienne DUCHÉZEAU

Tél. 06 80 84 45 40 ou 06 81 02 23 88

<title>EAU IONISEE KANGEN</title>
<meta name="description" description="L'eau kangen est ionisée et vous apporte un meilleur bien-être au quotidient" />